Ursula site.jpg

L'HISTOIRE DE SENS ET MOUVOIR

Une vision, une philosophie...

Sens Et Mouvoir est né d'un constat, d'une envie et d'un vécu : comment vivre son corps autrement ?

Comment relier, dans ce tourbillon du 21 ième siècle, le corps et l'esprit ?

Au fil de mes expériences et ressentis sportifs, artistiques et intellectuels ; je me suis engagée tout naturellement dans cette voie : contacter et développer les ressources inhérentes de l'être humain pour un mieux-être.

Il est question de changer son corps machine en corps parlant, nous apprenant, nous transformant. L'intellect se fait alors silencieux, attentif et laisse parler le corps pour devenir son meilleur allié de part les accompagnements en somato-psychopédagogie et reiki.

L'hypnose humaniste en travaillant sur l'inconscient et le conscient, en conscience et en ancrant le corps dans sa réalité, est une voie d'accès au mieux-être dite de thérapie brève et extrêmement efficiente.

Sens Et Mouvoir est aussi l'expression d'une vision, d'une philosophie.

C'est pourquoi, je me suis formée à ces différentes disciplines afin de proposer à chacun  un accompagnement riche, fort et en fonction des affinités que la personne peut avoir. De ce fait, je m'autorise en accord avec elle, l'introduction de tel ou tel outil quelque soit la discipline choisie ; c'est-à-dire la somato-psychopédagogie, l'hypnose ou le reiki.

Mon fil rouge toujours présent, je fais ce choix lorsque le bénéfice me paraît évident et en adéquation avec l'objectif mis en place en début de séance. 

De plus, mon accompagnement met la personne au coeur de sa démarche : de soin, de développement personnel ou de quête d'une perception pointue de son corps en vue de performances physiques, artistiques.

La pédagogie, au centre de l'accompagnement, se fait de part et d'autre : accompagné- praticien.

En effet, il s'agit de rendre autonome la personne et lui permettre de comprendre par elle-même, lors des séances, les changements et transformations qui s'opèrent en elle.

Mon objectif est également celui de permettre à cette autonomie de prendre vie  au quotidien sans mon intervention.